Impacts sur les études
Grâce aux paiements abordables de leur hypothèque, Anh Pham et Binh Nguyen ont pu aider leurs filles à financer leurs études.

La maison Habitat d’Anh Pham et Binh Nguyen a fait la différence dans la vie de leur famille pour toujours. Dix-neuf ans après y avoir emménagé –fuyant leur première résidence canadienne, criblée de fuites d’eau et infestée de rats et de cafards –ils ont fini de rembourser leur hypothèque, et ont pu prendre en charge les études postsecondaires de leurs filles. Anh et Binh voulaient recommencer une nouvelle vie au Canada après avoir fui le Vietnam sous le régime communiste. La transition n’a pas été facile. La famille avait du mal à s’en sortir dans leur premier logement, un appartement en location si mal isolé qu’ils étaient obligés, face à l’hiver rude de Winnipeg, de laisser le four allumé pour rester au chaud.

La femme qui gardait les trois filles d’Anh et Binh était propriétaire d’un logement Habitat. Elle leur a parlé de son expérience et les a encouragés à faire une demande.

"Habitat pour l’humanité nous a donné l’occasion d’acheter une maison, ce que nous n’aurions pas pu faire par nos propres moyens”, affirme Anh. L’occasion rappelle un sens de responsabilité. "Nous savions combien nous étions privilégiés”, dit-elle. "Nous avons demandé à nos enfants de faire du bien dans le monde”. Chacune de leurs trois filles poursuivait librement son propre rêve. Une d’entre elles est en train de terminer ses études en médicine dentaire, la cadette fait de la coiffure, la deuxième fille a surpris ses parents en leur annonçant qu’elle voulait s’engager dans la marine. Anh admet avoir d’abord rejeté l’idée –ça éloignerait leur fille de la maison– mais elle l’a tout de même fait. Anh se souvient "elle a dit, maman, nous vivons au Canada, j’ai une occasion incroyable et je veux faire ça!”. Sa "petite fille” est en train de servir fièrement le pays qui a offert à sa famille une nouvelle vie.

Anh et Binh ont, tous deux, travaillé régulièrement pendant des années. Anh soutient des élèves ayant des besoins particuliers, et Binh est aiguiseur d’outils. Le fait que leur maison soit abordable leur a permis, non seulement de financer les études de leurs filles, mais aussi de rembourser intégralement leur hypothèque en 2005 ". Sans l’aide d’Habitat pour l’humanité, nous serions toujours en train de faire des paiements ”, affirme Anh. "Ça a vraiment transformé nos vies.”



partenariats  
Everyday Essentials