Il y a six ans, Michelle Little-Hokea et sa famille louent encore un duplex à Durham, en Ontario. Leurs conditions de vie sont atroces. La moisissure noire règne partout. Donald, le fils de Michelle, âgé de six ans, fait de l’asthme. Un jour, désespéré, il lui dit : « Je ne peux aller nulle part pour me sentir mieux, car nous n’avons pas de meilleur endroit où aller. »
 
Il se trouve qu’Habitat pour l’humanité construit alors un logement dans le quartier. En dépit de leurs propres difficultés, Michelle et son mari, Tom, décident de donner de leur temps pour aider une autre famille dans le besoin. Ils se disent : « Aidons-les, donnons-leur un coup de main, montrons-leur que toute notre communauté est à leurs côtés pour les aider à construire leur demeure. »
 
C’est ainsi qu’ils découvrent Habitat pour l’humanité. Ce qu’ils voient leur donne de l’espoir. Grâce à la « mise de fonds en travail » qu’ils ont donnée pour aider une autre famille et à leur détermination à améliorer leurs conditions de vie, Michelle et son mari sont acceptés à leur tour comme famille partenaire d’Habitat pour l’humanité. Quatre ans et deux fils de plus plus tard, ils emménagent dans leur demeure.
 
Pour la première fois, ils ont de l’espoir et se sentent à leur place. Michelle se rappelle l’excitation sur les visages de ses enfants le jour de leur emménagement. « Quand nous avons ouvert la porte pour la première fois, les enfants se sont rués à l’intérieur pour choisir leur chambre. C’était nouveau, c’était un nouveau départ pour eux. Si vous aviez vu la joie sur leurs visages! » Pour la première fois, ils ont des fenêtres. Une cour. Un bon quartier. Un accès à de bonnes écoles. Une chance.
 
« Un chez-soi est un endroit où nous nous sentons en sécurité », explique Michelle. « Être propriétaires d’une propriété toute neuve construite avec amour par toute une communauté qui veut que notre famille s’en sorte, c’est fabuleux. Avoir la chance de prendre un nouveau départ, avoir des bases pour grandir et le potentiel de le faire, ça change tout. »
 
« À partir du moment où nous avons habité ici, la vie de mes garçons a changé. En rencontrant tous ceux qui nous ont aidés à bâtir la maison, j’ai découvert à quel point vivre au sein de cette communauté serait positif pour mes fils. Cela a aussi changé la qualité de vie de mon mari. Ça a vraiment changé notre vie », continue Michelle. « Cette maison est vraiment le fruit de l’amour. »
 
Michelle n’a pas cessé de faire du bénévolat pour Habitat depuis quand elle est devenue propriétaire. Selon elle, « aider les autres ne change pas juste la vie des gens qu’on aide : cela nous transforme aussi. »
 
« Avant que Tom ne décède de son cancer, il disait : " Cette maison fera toujours partie de moi, car c’est l’endroit où je peux me reposer et me sentir en sécurité avec ma famille. C’est un endroit où on peut grandir et auquel on peut toujours revenir, quelles que soient les circonstances, et qu’on peut toujours appeler son chez-soi. ” Vous savez, nous avons contribué à construire notre maison, mais cette maison a aussi contribué à nous construire. »